La police britannique enquête sur la mort d’un homme d’affaires russe à Londres

L’unité antiterroriste enquête sur la mort de Nikolai Glushkov, recherché par la Russie pour fraude financière.

 

Un homme d’affaires russe associé à un éminent critique du Kremlin est mort mystérieusement à Londres, a déclaré son avocat.

 Mardi, la  police métropolitaine de Londres aqualifié la mort d’inexpliquée et a chargé les détectives antiterroristes de l’affaire  « par mesure de précaution en raison des associations que l’homme aurait eu » .

Sergeï Skripal

Il n’y avait aucune preuve suggérant un lien avec l’empoisonnement du 4 mars de l’ancien espion Sergeï Skripal et sa fille a indiqué la police .

 

L’avocat Andrei Borovkov a déclaré aux médias russes que son client, Nikolai Glushkov, est décédé, mais a déclaré qu’il n’était pas au courant de l’heure et des circonstances.

Glushkov était un associé de Boris Berezovsky, un oligarque russe et critique du Kremlin qui est mort à Londres en 2013. Une enquête n’a pas réussi à déterminer s’il s’était suicidé ou s’il était mort d’un acte criminel.

 

Nikolai Glushkov,

 

Des reportages dans les médias britanniques et russes ont indiqué que M. Glushkov, qui était dans la soixantaine, a été retrouvé mort à son domicile dans le sud-ouest de Londres.

La police enquêtait lundi soir sur la mort « inexpliquée » d’un homme trouvé dans une maison de la région de New Malden, mais n’a pas révélé de nom disant que l’identification formelle n’avait pas encore eu lieu.

Glushkov avait travaillé pour diverses entreprises Berezovsky, y compris l’usine automobile AvtoVAZ et la compagnie aérienne phare russe Aeroflot.

Il a été arrêté en 1999 et jugé pour avoir détourné 7 millions de dollars d’Aeroflot. En 2004, il a été condamné à trois ans et trois mois de prison, mais libéré en raison du temps passé avant et pendant son procès.

Selon les médias russes, Glushkov a obtenu l’asile politique en Grande-Bretagne en 2010.

En 2017, un tribunal de Moscou a examiné l’affaire Glushkov et l’a condamné par contumace à huit ans pour détournement de plus de 122 millions de dollars d’Aeroflot.

L’année dernière, Glushkov est apparu sur une liste publiée par l’ambassade de Russie à Londres des Russes recherchés pour des crimes graves que le Royaume-Uni avait refusé d’extrader.

Il a déclaré que la Russie avait demandé son extradition en 2015 « pour avoir commis un certain nombre d’infractions financières graves sur le territoire de la Russie », mais le gouvernement britannique a refusé.