NEPAL : crash d’un avion à Katmandou, au moins 40 victimes

Un avion de passagers s’est écrasée sur le tarmac de l’aéroport de Katmandou. Plusieurs personnes pourraient être sorties des décombres en vie.

 

L‘accident d’un avion de ligne du Bangladesh dans la capitale népalaise Katmandou a fait au moins 40 morts et 23 blessés lundi. Selon les autorités, la compagnie aérienne américaine Bangla s’est écrasée peu avant l’atterrissage à l’aéroport de Katmandou. À bord se trouvaient 67 passagers et quatre membres d’équipage. La cause de l’accident n’est pas encore définie.

.

L’avion était parti de Dhaka, la capitale du Bangladesh, pour à Katmandou. C’est proche de la piste de l’aéroport  qu’il s’est crashé, sur un terrain de football . Selon l’exploitant de l’aéroport, l’avion était déjà «hors de contrôle». Des témoins ont rapporté qu’il s’était écrasé, lors de la deuxième tentative d’atterrissage.

 

 

Les photos montrent l’épave . 

 

Manoj Neupane.

Pour atteindre les victimes, les équipes de secours ont dû couper l’aéronef avec difficulté. Selon le porte-parole de la compagnie aérienne, 33 des passagers à bord étaient népalais, 32 du Bangladesh, un de Chine et un autre des Maldives. 

Trente et un passagers ont été tués sur le coup, neuf autres ont succombé plus tard à des blessures dans les hôpitaux de Katmandou, a déclaré le porte-parole de la police, Manoj Neupane.

 

L’aéroport de Katmandou a fermé pour une courte période

L’aéroport de Katmandou a été fermé après l’accident, les avions en attente ont été détournés. Après une courte période, les mouvements ont été repris.

L’avion accidenté était un turbopropulseur Dash 8 Q400 de 17 ans du constructeur canadien Bombardier, a annoncé le service d’information de vol Flightradar24.

Son propriétaire, US-Bangla, a été lancé en juillet 2014 sous le slogan « voler vite, voler en toute sécurité ». La compagnie aérienne privée est basée à Dhaka et a plusieurs destinations en Asie du Sud, en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient.

 

 

Au Népal, il y a eu plusieurs accidents d’avions ces dernières années. Ceci est attribué, entre autres, à un mauvais entretien des appareils et de pilotes inexpérimentés.