Stephen Hawking pense savoir ce qu’il y avait avant le Big Bang

Il y a environ 13,7 milliards d’années, notre Univers a vu le jour en un point chaud et extrêmement dense de chaleur et d’énergie, pas plus gros qu’un atome. Cette boule subatomique n’était pas inscrite dans l’Univers, c’était l’Univers. Mais qu’y avait-il avant ?

 

Dans un nouvel épisode de Star Talk, le célèbre physicien Stephen Hawking s’est entretenu avec l’animateur Neil deGrasse Tyson pour parler de l’avant Big Bang, cette ligne d’horizon uniquement « visible » par le calcul, et au-delà de laquelle il est impossible d’aller, rapporte science post.

La réponse de Hawking ? Rien. Il s’est expliqué. Dans son interview avec Tyson, Hawking s’est appuyé sur la forme de la Terre comme analogie à la forme incurvée du continuum espace-temps : « Selon la relativité générale d’Albert Einstein, l’espace et le temps se rejoignent pour former un continuum espace-temps, courbé par la matière de l’énergie ».

 

La gravitation quantique

Pour aller un peu plus loin, Hawking s’appuie sur l’approche euclidienne de la gravitation quantique. Dans l’approche euclidienne, le temps réel ordinaire est remplacé par le temps imaginaire, qui se comporte comme une quatrième dimension : « Dans l’approche euclidienne, l’histoire de l’Univers dans le temps imaginaire est une surface incurvée à quatre dimensions comme la surface de la Terre, mais avec deux autres dimensions ».

Donc, six dimensions au total. Qu’est-ce que cela veut dire exactement ?

Cela veut dire que l’Univers, selon Hawking, n’a pas de frontières. En d’autres termes, le continuum espace-temps euclidien est une surface fermée sans fin, un peu comme la surface de la Terre. De même qu’il est possible de voyager tout autour de la surface de la Terre sans jamais rencontrer de bord, le Big Bang ne serait pas plus le début de l’espace-temps que sur Terre le pôle Nord représenterait le début de la surface de la Terre.

« On peut considérer le temps ordinaire et réel comme commençant au pôle Sud, qui est un point lisse de l’espace-temps où les lois normales de la physique tiennent », explique-t-il. 

« Il n’y a rien au sud du pôle Sud, donc il n’y avait rien autour avant le Big Bang ». Tout comme il n’y a rien au sud d’un point le plus au sud, le temps ne peut pas exister avant le Big Bang. Au lieu de cela, le temps et l’espace s’étendent à partir de ce point singulier dans le temps, comme les degrés de latitude sur la planète Terre.