VENEZUELA : La pré-vente de la crypto-monnaie pétro a atteint 735 millions de dollars

Maduro a ordonné à PDVSA de faire une partie de ses achats avec la crypto-monnaie.

 

Le président Nicolás Maduro a ordonné à Petróleos de  Venezuela  (PDVSA) de faire un pourcentage de ses achats de produits à monnaie pétro-convertible, la crypto-monnaie nationale dont la prévente a commencé peu après minuit lundi.

 

«J’ai donné des ordres aux entreprises PDVSA (pétrochimie) PEQUIVEN et Corporacion Venezolana de Guyana (CVG) comme les entreprises d’État effectuent un pourcentage de leur achat de produits à partir d’aujourd’hui en monnaie convertible pétro », a déclaré Maduro dans l’acte d’activation de la pré-vente de la cryptoactive vénézuélienne.

 

Il a également approuvé qu’une série de services soient payés dans toute crypto-monnaie, y compris pétro, tels que le carburant et les services associés aux compagnies aériennes au  Venezuela  et les fournisseurs de services touristiques nationaux ou internationaux, publics et privés si nécessaire. .

En vertu de ce nouveau système de paiement sera également associés, tous les services consulaires dans toutes les ambassades et consulats du  Venezuela  ainsi que les versements dans les stations d’essence à la frontière de la Colombie, où les bolivars et pesos sont acceptés.

« A partir de demain , nous procéderons à charger dans tous les criptomonedas, en particulier pétro, le carburant vénézuélien à la frontière avec la Colombie », a déclaré Maduro.

Il a également autorisé les caisses d’épargne pour acquérir criptomonedas pour développer des fermes (espaces) l’exploitation minière numérique et protéger l’épargne des travailleurs à travers le pétro.

 

Ce criptoactivo, qui a commencé aujourd’hui sa pré-vente, est soutenu par l’un des blocs de la ceinture pétrolifère de l’Orénoque qui sont, selon les chiffres officiels, cinq mille 342 millions de barils de pétrole et son prix est soumis à la valeur du baril vénézuélien , qui, ces derniers jours, a oscillé autour de 60 dollars.

Le premier était de 100 millions, mais Maduro a annoncé il y a quelques semaines que le nombre total mis en circulation au cours de la première année dépassera 100 milliards de pétros.

L’Assemblée nationale a déclaré nul le décret de l’émission  parce que, dit-il, c’est une monnaie illégale qui viole les dispositions de la Constitution.