L’ancien entraîneur Barry Bennell condamné à 30 ans de prison pour avoir violé 12 enfants âgés de 8 à 15 ans

Le défendeur, ancien employé de la Crewe Alexandra Academy, a été qualifié par le juge de « méchant « 

 

L’ancien entraîneur anglais Barry Bennell a été condamné lundi à 30 ans de prison pour avoir abusé et violé 12 enfants âgés entre 8 et 15 ans, entre 1979 et 1991. Bennell, 64 ans, était un employé de l’Académie Crewe Alexandra et avait des liens avec Manchester City et plusieurs clubs dans le nord-ouest de l’Angleterre.

 Le juge de la Crown Court à Liverpool,  Clement Goldstone,  qui a prononcé la sentence, a qualifié l’ancien entraîneur anglais de «méchante méchanceté».

 

 

Juge Clement Goldstone,

 

 

« Ce monstre a décidé que c’était amusant de m’utiliser comme un jouet sexuel », a déclaré l’une des victimes . D’autres hommes qui ont subi les abus de l’ancien entraîneur ont avoué avoir pensé au suicide, se jeter dans l’alcool ou la drogue et se sentir incapables d’avoir normalement des relations sexuelles.

« Pour ces gars, vous êtes apparu comme un dieu, en réalité vous étiez le diable incarné, vous avez  volé leur enfance et leur innocence », a déclaré Goldstone tandis que le condamné secouait silencieusement la tête. Le juge a souligné que Bennell a fait du chantage aux garçons s’ils essayaient de résister et menaçait de nuire à leurs carrières sportives. Le public qui a assisté au procès a applaudi lorsque le coupable a quitté la salle d’audience.

 

Mardi, un tribunal anglais a déclaré l’ancien entraîneur coupable de 64 chefs d’abus sexuels. Bennell, qui à l’époque ne s’est pas présenté au tribunal, a plaidé pour une conférence car il avait une maladie. Le procureur l’a qualifié de «prédateur» et de «pédéraste déterminé» qui a abusé sexuellement de jeunes enfants «à l’échelle industrielle». 

Le condamné a changé son nom à Richard Jones en 1995 quand il a été condamné à neuf ans de prison après avoir admis 23 accusations d’abus d’enfants entre 9 et 15 ans. En 2015, il a été condamné à deux ans de prison pour avoir agressé un garçon de 12 ans dans un camp de football dans la ville de Macclesfield (nord-ouest Angleterre).