Les ministres de la Défense des pays de l’OTAN approuvent les nouvelles directives de l’Alliance

 

Les ministres de la défense de l’ OTAN ont approuvé les plans visant à former deux nouveaux commandements de l’alliance, a déclaré aujourd’hui le secrétaire général Jens Stoltenberg à Bruxelles.

 
Le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg, à gauche, et le secrétaire à la Défense, James N. Mattis, s’expriment à la suite d’une réunion bilatérale au siège de l’OTAN à Bruxelles, le 14 février 2018. Photo OTAN

le secrétaire général a pris la parole lors d’une conférence de presse à la fin du premier jour de la conférence ministérielle de l’OTAN sur la défense.

Les ministres ont approuvé des plans visant à moderniser la structure de commandement de l’OTAN. La structure de commandement de l’alliance permet aux 29 pays membres de fonctionner en synchronisation et d’effectuer des missions et des opérations en tant qu’alliance.

« À la fin de la guerre froide, l’OTAN comptait 22 000 employés travaillant dans 33 commandements », a déclaré M. Stoltenberg. « Aujourd’hui, la structure de commandement est réduite à moins de 7 000 membres du personnel dans sept commandements. »

La menace émanant de la Russie, les opérations hors zone et les inquiétudes concernant le flanc sud de l’alliance signifient que l’OTAN doit réagir, a déclaré le secrétaire général.

Les changements mettront davantage l’accent sur la sécurité maritime; logistique et mobilité militaire; et la cyberdéfense.

Nouvelles commandes

« Nous allons établir un nouveau commandement de la force interarmées pour l’Atlantique, pour aider à protéger les lignes maritimes de communication entre l’Amérique du Nord et l’Europe », a déclaré M. Stoltenberg. 

«Nous allons établir une nouvelle commande de soutien pour la logistique, le renforcement et la mobilité militaire – l’amélioration de la circulation des troupes et de l’équipement est essentielle à notre dissuasion et à notre défense collective».

Les États-Unis se sont portés volontaires pour abriter le commandement de la force interarmées et l’Allemagne a offert d’accueillir le commandement de la logistique.

L’OTAN désignera d’autres commandes de composants terrestres en Europe. « Nous allons également mettre en place un nouveau centre d’opérations cybernétiques à notre quartier général militaire … pour renforcer nos défenses »secrétaire général a-t-il dit.

La prochaine étape consiste pour les ministres de la Défense à décider des délais, des lieux et dotation pour le siège. Stoltenberg attend ces décisions en juin.

Les ministres de la Défense ont également discuté du partage des charges. « Nous sommes tous d’accord pour dire que nous avons fait de grands progrès mais qu’il reste encore beaucoup à faire », a-t-il déclaré.

Au sommet du pays de Galles en 2014, les alliés ont accepté de consacrer 2% du produit intérieur brut à la défense. « En d’autres termes: plus d’argent, de capacitéset contributions », a-t-il déclaré.

Après des années de déclin, l’alliance a connu trois années d’augmentation des dépenses de défense en Europe et au Canada. Cela représente 46 milliards de dollars de plus.

« En 2014, seuls trois alliés ont dépensé 2% du PIB ou plus en défense », a déclaré M. Stoltenberg. « Cette année, nous nous attendons à ce que huit alliés atteignent ou dépassent la cible. Et d’ici 2024, nous prévoyons qu’au moins 15 alliés dépenseront 2% du PIB ou plus en défense. «