La piqûre du moustique comme vous ne l’avez jamais vu ( vidéo )

 

La « trompe » du moustique bouge et se déforme sous l’épiderme pour réussir à atteindre un vaisseau sanguin.

 

 

Que se passe-t-il  lorsqu’un moustique pique sa victime ?

Valérie Choumet, de l’Institut Pasteur, s’est attelée à cette question dans le cadre d’un projet de recherche contre le paludisme.

A l’aide d’une caméra-microscope placée sous la peau d’une souris anesthésiée, elle a pu faire des images inédites d’une piqûre de moustique.

Sur cette prise de vue, on peut voir que la « trompe » à l’aide de laquelle le moustique perce la peau de sa victime et aspire son sang, le proboscis (le tube marron sur la vidéo). Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est très souple : une fois la peau traversée, le moustique s’en sert comme d’une sonde, qui se déforme et bouge jusqu’à trouver un vaisseau sanguin.