Un chirurgien anglais, appose ses initiales sur le foie de deux patients

Un chirurgien britannique qui a gravé ses initiales sur le foie de deux patients lors de transplantations a été condamné vendredi à effectuer un travail social.

 

 

Un tribunal de Birmingham (Angleterre centrale) a condamné Simon Bramhall, 53 ans, à une année de travail social et à une amende de 10 000 livres (11 200 euros, 13 600 dollars) après avoir plaidé coupable à deux chefs d’agression, bien qu’il en ait rejeté d’autres deux pour avoir causé des dommages physiques à leurs patients.

 

 

Simon Bramhall,

 

« Les deux (opérations) étaient longues et difficiles. Je reconnais qu’à ces deux occasions, vous étiez fatigué et nerveux et que cela pourrait affecter votre procès », a déclaré le juge à l’accusé.

Cependant, il a ajouté, « ce que vous avez fait était un abus de pouvoir et une trahison de la confiance que vos patients placent en vous. »

Le cas de ce médecin qui a marqué « SB » dans les organes n’a aucun précédent juridique, a déclaré l’accusation.

Bramhall a gravé les initiales avec un laser à gaz coagulateur argon, qui est utilisé dans les opérations pour prévenir les saignements, et l’a fait en présence de ses collègues.

Une de ses victimes a dû subir une intervention chirurgicale plus tard et les chirurgiens ont trouvé les initiales.

« Les actions marquant le foie de ces patients, d’une manière totalement inutile, étaient des actes délibérés et conscients », a dénoncé Elizabeth Reid de l’accusation.