Saisie d’armes, de munitions et d’explosifs par les douaniers de Lorraine

Les douaniers découvrent, dissimulés dans une armoire de la chambre, 30 armes (carabines, fusils, pistolets et revolvers), 18 chargeurs, des parties d’armes et 94 cartouches.

Les douaniers de Lorraine saisissent 54 armes, des munitions et des explosifs au domicile de collectionneurs

 

Mardi 23 janvier 2018, suite à plusieurs semaines d’investigations, les agents des douanes de la direction de Nancy procèdent à la visite domiciliaire d’un collectionneur résidant dans les Vosges, soupçonné de détenir des armes sans autorisation.

 

 

 

 

Les douaniers découvrent, dissimulés dans une armoire de la chambre, 30 armes (carabines, fusils, pistolets et revolvers), 18 chargeurs, des parties d’armes et 94 cartouches. Aucune des armes n’avaient été autorisée ou déclarée auprès des services préfectoraux. Les suites judiciaires ont été confiées au TGI d’Epinal.

La même semaine, lundi 26 janvier, les agents de la brigade des douanes de Saint-Avold effectuent un contrôle au centre postal de Faulquemont (Moselle) et découvrent dans un colis expédié d’Allemagne, un boîtier de culasse de carabine sans aucun document justificatif. Ils décident alors de procéder à une livraison surveillée au domicile du destinataire du colis.

 

 

 

 

Lors des investigations au domicile, les douaniers découvrent 24 armes (fusils d’assaut, fusils, pistolets, revolvers), 1 grenade MK2, 5 kg de poudre grise, 37 000 cartouches de différents calibres et 30 000 douilles et ogives. L’ensemble des armes est estimé à plus de 100 000 €. L’individu serait lié à la mouvance survivaliste. L’enquête a été confiée au Parquet de Sarreguemines.

 

 

 

 

La lutte contre le trafic d’armes et de munitions est une priorité de la douane française.

 

Elle inscrit son action dans le cadre du plan national de lutte contre les armes du ministère de l’intérieur. En 2017, elle a mis en place un plan d’action complémentaire, basé sur le développement de nouveaux outils de ciblage et la mise en oeuvre de pouvoirs issus des dispositions législatives renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement.

En 2016, la douane française a saisi 860 armes à feu, 908 885 munitions de tous types, 1315 pièces d’explosifs et matières explosives et 11 422 armes blanches.