Andrew McCabe, le « numéro deux » du FBI démissionne

WASHINGTON. Le « numéro deux » du Federal Bureau of Investigation (FBI), Andrew McCabe, a aujourd’hui démissionné et quittera officiellement l’agence à la mi-mars.

 

 

La sortie McCabe, qui n’a pas été officiellement confirmée, vient après avoir été largement critiqué par le président américain Donald Trump.

McCabe était le bras droit du réalisateur James Comey, renvoyé en 2017 par le président et avec qui il menait l’enquête ouverte avec Hillary Clinton pour l’utilisation d’un serveur de courrier privé pour traiter des affaires officielles lorsqu’elle était secrétaire d’État (2009-2013).

 

47, Mc Cabe avait l’intention de prendre sa retraite en Mars, mais a décidé d’utiliser un temps qui était « vacances » au cours des deux prochains mois, au cours de laquelle continuent de recevoir le salaire du FBI, bien plus exercer comme « numéro deux » de l’agence, selon Efe a déclaré la source.

 

 

De cette façon, il quittera l’agence fédérale à la mi-mars, quand il pourra répondre à toutes les exigences du gouvernement pour recevoir des prestations de retraite complètes.

Ces derniers mois, McCabe a été au centre des tensions entre la Maison Blanche et le FBI, une agence dont la crédibilité a été remise en question à de nombreuses reprises par Trump.

Plus tôt ce mois-ci, le Washington Post a révélé que Trump avait rencontré McCabe au bureau ovale de la Maison Blanche et lui avait demandé pour qui il avait voté lors des élections de 2016.

Cette réunion, selon le journal, est venue après que Trump a annoncé par surprise en mai 2017 le licenciement de James Comey, qui alors en tant que directeur du FBI a mené l’enquête sur les liens possibles entre la Russie et les membres de la campagne du magnat avec son triomphe aux élections de 2016.

 

 

Siège du FBI

 

 

Ces derniers mois, Trump a attaqué à plusieurs reprises sur Twitter contre McCabe pour les dons que sa femme, Jill McCabe, a reçus quand elle a été candidate démocrate en 2015 pour un siège au Sénat de l’État de Virginie.

À ce moment-là, Jill McCabe a reçu 675288 $ deux entités associées au gouverneur de la Virginie, le démocrate Terry McAuliffe, qui a été décrit comme « le meilleur ami » de l’ancien président Bill Clinton et, par conséquent, une personne proche de Hillary Clinton, Trump rival aux élections de 2016.

Alors que Jill McCabe se présentait aux élections en Virginie, son mari participait à l’enquête que le FBI avait ouverte à Clinton au sujet de l’e-mail.

Interrogé aujourd’hui sur le départ de McCabe par un groupe de journalistes à la Maison Blanche, Trump n’a fait aucun commentaire.