Le marché unique européen fête ses 25 ans

Le marché unique européen, considéré comme l’une des plus grandes réussites de l’UE, célèbre ses 25 ans cette année.

 

L’idée originale derrière le marché unique européen est de créer un Espace économique européen qui garantit que les biens, les capitaux, les services et les personnes puissent circuler librement, ce que l’on appelle aussi les « quatre libertés ».

Aujourd’hui, le marché unique européen est le plus grand espace économique sans barrière du monde, englobant plus de 500 millions de citoyens avec un produit intérieur brut (PIB) d’à peu près 13 milliards d’euros.

Pour les consommateurs, cela se traduit par un large choix de produits à des prix plus bas.

On estime également à 2,8 millions le nombre d’emplois créés par le marché unique.

« Des lueurs nordiques au soleil méditerranéen, nous avons une liberté de circulation. Une liberté de circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux. Nous sommes le plus grand marché intégré du monde » a déclaré Anna Maria Corazza Bildt, députée démocrate-chrétienne suédoise et vice-présidente de la commission du marché intérieur.

 

Aujourd’hui, le marché unique s’étend au-delà des 28 États membres de l’UE : l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège en bénéficient à travers leur accord sur l’Espace économique européen et la Suisse via des traités bilatéraux.

  
Développement numérique

Le développement du marché unique n’est pas terminé. L’UE tente d’améliorer l’aspect numérique du marché unique en modernisant l’e-commerce, les droits de propriété intellectuelle, les distributions de colis, l’économie collaborative et en fixant des objectifs pour les normes en matière de TIC (technologies de l’information et de la communication).

La Commission européenne estime que ce développement rapporterait 415 milliards d’euros à l’économie européenne chaque année et créerait des centaines de milliers d’emplois.

« La libre circulation des données, qui fait partie des autres libertés de circulation, sera extrêmement bénéfique pour nos citoyens. C’est l’entrepreneuriat numérique qui va apporter les solutions à leurs problèmes si nous acceptons, permettons et facilitons cette liberté de circulation » a souligné Corazza Bildt