La Chine aidera à résoudre les séquelles de l’accident du paquebot iranien

Le navire Sanchi transportait 136 mille tonnes de pétrole brut léger d’Iran

La Chine a exprimé aujourd’hui ses condoléances aux familles de l’équipage du pétrolier engloutie Sanchi et a dit qu’elle aidera l’Iran à répondre à la suite de l’accident.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lu Kang a déclaré que les secouristes chinois s’approchaient souvent du navire, risquant leur vie pour rechercher l’équipage et combattre le feu à courte distance. La Chine a également coordonné les équipes de secours du Japon et de la République de Corée.

 

 

Le navire panaméen Sanchi, qui transportait 136 000 tonnes de pétrole brut léger en provenance d’Iran, est entré en collision le 6 janvier avec CF Crystal, un cargo en vrac enregistré à Hong Kong, à environ 300 kilomètres à l’est de l’estuaire du Yangtze. .

Trente-deux membres d’équipage du pétrolier, 30 d’Iran et deux du Bangladesh, ont disparu.

Le navire entier a coulé dimanche après-midi et une grande quantité de carburant déversé était en feu à la surface de l’eau.

Lu a dit que selon les médias iraniens, on croit que tout l’équipage est mort une heure après la collision. « Je souhaite exprimer mon respect et mon appréciation à tous les sauveteurs pour le courage et le professionnalisme dont ils ont fait preuve durant le processus », a déclaré Lu.