Le Mexique établit un triste record pour les journalistes tués en 2017

Avec 13 meurtres dans l’année, le pays devient le lieu où il est le plus risqué de pratiquer la profession dans le monde

MEXICO – La Fédération internationale des journalistes (FIP) a rapporté dimanche que le Mexique était déclaré en 2017 en tant que pays le plus dangereux pour pratiquer le journalisme. Selon la FIJ, 13 journalistes ont été assassinés, un record dans le pays. 

 

L’Irak et l’Afghanistan arrivent en deuxième place avec 11 journalistes tués. Dans le monde, 81 professionnels (73 hommes et 8 femmes) ont été assassinés dans la profession en 2017  moins que l’année dernière où 93 journalistes sont morts.