Espagne : des tremblements de terre ont secoués trois régions

L’Espagne a été frappée par trois tremblements de terre dans deux destinations touristiques populaires à quelques heures d’intervalle.

 

Les tremblements ont frappé l’Andalousie  deux dans la province de Malaga et un dans la province de Cordoue. 

Selon l’Institut géographique national (IGN) de l’Espagne, le plus fort des trois tremblements de terre a été ressenti samedi à 5h17, à Baena, Córdoba, avec une magnitude de 3,8.

Peu de temps après, à 5h48 du matin, un deuxième séisme a frappé la ville de Benalmadena à Malaga, d’une magnitude de 3,5. 

Le premier tremblement de terre a également frappé Malaga, dans la ville d’Archidona, à 2,57am, mais a été le plus doux avec une magnitude de seulement 1,8.

Selon des responsables, le tremblement de terre de Baena s’est produit « à peine à trois kilomètres de là où un autre tremblement de terre a eu lieu l’année dernière et avec une ampleur similaire ».

Le séisme aurait été ressenti par les résidents, mais les responsables des services d’urgence ont déclaré qu’ils n’avaient reçu aucun appel.

 

Le maire de Córdoba, Felisa Cañete, a confirmé qu’il n’y avait pas eu de blessés ou de dommages, disant que le tremblement avait été ressenti « mais seulement pour un moment et très modérément ».

Les secousses surviennent quelques jours après que deux tremblements de terre aient secoué la Costa del Sol espagnole le lendemain de Noël.

Les séismes, qui avaient tous deux un épicentre juste au large de Torremolinos, ont été enregistrés le 26 décembre.

L’IGN a enregistré le premier, mesurant 3,0 sur l’échelle de Richter, à 2h10 et le second à 5,09am avec une magnitude de 3,1.

Les deux ont été enregistrés à une profondeur de 79kms.

Plus tôt cette année, les sismologues ont averti que la province de Malaga, un hotspot britannique situé dans le sud de l’Espagne, risque d’être bloquée par de gigantesques tremblements de terre qui pourraient également déclencher des tsunamis.

Une carte qui a été publiée par le Conseil provincial de Malaga montrant les municipalités de l’Axarquía et Nororma sont les plus à risque d’être touchés par des tremblements de terre.

Ricardo García Arribas, vice-président de l’association, a déclaré que plus la zone est proche de la faille de Grenade, qui à travers le nord de Malaga, plus le séisme est susceptible d’être sévère.

La ville de Malaga est également à haut risque, les experts estimant qu’il y a 70% de chances qu’un séisme se produise dans un avenir prévisible.

 

Francisco Salado,

Le vice-président de Malaga, Francisco Salado, a déclaré: «C’est une étude nécessaire, très utile pour toutes les municipalités de la province, car elles mettent à jour les données sur les risques en les adaptant aux réglementations nationales et communautaires de plus en plus exigeantes et rigoureuses. prévenir les effets des séismes potentiels et dont les principaux objectifs sont de protéger les vies humaines et de limiter les dommages matériels. «