Sous-marin argentin disparu : la marine reconnait 8 appels d’urgence avant sa disparition

Le porte-parole de la marine, le capitaine de vaisseau Enrique Balbi, a reconnu que, dans la matinée du jour où le sous-marin San Juan a disparu, son commandant a effectué 8 appels par téléphone satellite.

Selon les explications données par le porte-parole, au cours de ces communications, le commandant du sous-marin informait sa hiérarchie de l’avarie qui avait provoqué un court-circuit et un début d’incendie.

 

capitaine de vaisseau Enrique Balbi

 

 

« Après l’avarie, le commandant a commencé à communiquer à la fois par des appels voix et données. Dans un de ces appels, il a par exemple demandé à réduire le nombre de jours de patrouille pour arriver plus rapidement au port de Mar del Plata, » expliqué le capitaine de vaisseau Balbi.