Le dernier adieu à Johnny Hallyday

Comme on devait s’y attendre les bikers sont venus nombreux rendre un dernier hommage à leur idole. Ils étaient plus de 700 sur les champs à se bousculer pour entrer dans le cortège motorisé.
Les 700 passionnés de Harley-Davidson  accompagnent le cortège pour honorer la star, compagnon de route incontournable de la célèbre marque.

L’initiative a été organisée par le Harley Owners Group, club qui rassemble plus d’un million de motards dans le monde. « Les bikers nous demandaient ce qu’ils pouvaient faire pour Johnny. On a proposé ce défilé et la préfecture de police a accepté, avec l’accord de la famille », raconte son président Stéphane Sahakian. Pour des raisons de sécurité le nombre de motard a été limité, mais il est vrai qu’il y en aurait eu beaucoup plus.

Porte Maillot,  10 heures,  les 700 heureux élus, défilent . Foulards noirs au bras, ils roulent sur les Champs-Élysées peu après midi, avant de quitter le cortège quand celui-ci se dirige vers l’église de la Madeleine, puis sortiront du cortège, par les quais de Seine.  

Jean Paul et Clara, arrivés aux environs de l’église de la Madeleine très tôt ce matin, ont trouvé la cérémonie très bien organisée. Il y avait comme on pouvait l’imaginer des milliers de personnes tristes bien sûr, mais heureuses de pouvoir participer à un tel événement.
 
Tous et toutes ont partagé le chagrin de la famille du chanteur. En cette matinée fraîche et sans soleil, les amis de Johnny étaient bien là. C’est dans un cercueil blanc que le chanteur a été installé et l’émotion présente sur les lieux était palpable.La foule présente a repris les plus grand tubes du chanteur, à l’arrivée du corbillard.

 C’est un moment historique qui restera dans les mémoires. Plusieurs centaines de milliers de fans de Johnny Hallyday étaient réunis à Paris ce samedi pour rendre un dernier hommage à leur idole, mort mercredi à l’âge de 74 ans.

Le cortège funéraire est parti en fin de matinée du funérarium du Mont-Valérien à Nanterre (Hauts-de-Seine), où reposait le corps de l’artiste, avant de descendre les Champs-Elysées puis de rejoindre l’église de la Madeleine, où a eu lieu l’office religieux.

Dans un dernier hommage, la foule a chanté L’envie, écrite par Jean-Jacques Goldman pour Johnny Hallyday et sortie en 1986 sur l’album Gang.

 

La cérémonie d’hommage à Johnny Hallyday s’est achevée en musique