AFRIQUE : 5e sommet Union africaine-UE, les 29 et 30 Novembre 2017

Investir dans la jeunesse pour un avenir durable
Le cinquième sommet entre l’Union africaine et l’Union européenne (UA-UE) se tiendra les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

 

L’année 2017 est décisive pour les relations entre l’UE et l’Afrique, dix ans après l’adoption de la stratégie commune Afrique-UE.

Le sommet UA-UE marquera une date et une occasion décisives pour renforcer les liens politiques et économiques entre les deux continents.

Lors du sommet, les dirigeants africains et européens se pencheront sur l’avenir des relations entre l’UE et l’Afrique, et mettront l’accent sur l’investissement dans la jeunesse. Il s’agit là d’une priorité pour l’Afrique comme pour l’UE, 60 % de la population africaine ayant moins de 25 ans.

D’autres priorités du partenariat UE-Afrique seront examinées au cours du sommet, à savoir notamment:

  • la paix et la sécurité
  • la gouvernance, notamment la démocratie, les droits de l’homme, les migrations et la mobilité
  • l’investissement et le commerce
  • le développement des compétences
  • la création d’emplois
Histoire de 36 jeunes d’Afrique et d’Europe mus par une soif de changement
Événements organisés en marge du sommet

La jeunesse étant le thème central du sommet, les jeunes seront activement sollicités durant la période qui précédera le rassemblement des dirigeants à Abidjan.

Le 4e sommet Afrique-Europe de la jeunesse a réuni 120 animateurs de jeunesse du 9 au 11 octobre à Abidjan. Ils se sont mis d’accord sur une déclaration comportant des recommandations dans la perspective du sommet de novembre.

Sur la base de cette déclaration, 36 jeunes des deux continents ont poursuivi cette action par le biais de l’initiative « Youth plug-in » de l’Union africaine et de l’UE.

Du 12 octobre au 29 novembre, ils ont mis en place un programme pour la jeunesse qui sera présenté aux dirigeants lors du sommet. Ce programme pour la jeunesse formule des propositions concrètes dans six domaines prioritaires:

  • éducation et compétences;
  • entreprises, création d’emplois et esprit d’entreprise;
  • gouvernance et inclusion politique;
  • paix et sécurité;
  • culture, sports et arts;
  • environnement et changement climatique.

En outre, le 6e forum des affaires UE-Afrique s’est tenu le 27 novembre à Abidjan. Il avait pour objectif de stimuler les investissements favorisant le développement en Afrique. Les débats menés dans le cadre du forum des affaires ont porté tout particulièrement sur les jeunes entrepreneurs et les femmes entrepreneurs.

Le forum de la société civile Afrique-UE s’est quant à lui tenu du 11 au 13 juillet à Tunis. Il s’agissait de la troisième édition du forum, qui réunissait les organisations de la société civile des deux continents. Elles ont adopté une déclaration soulignant l’importance de la participation de la société civile dans les relations UE-Afrique.

L’UE et l’Afrique en chiffres

L’UE et ses États membres sont les premiers contributeurs à la promotion du développement, de la stabilité et de la paix en Afrique:

  • 21 milliards d’euros d’aide au développement ont été versés à l’Afrique en 2016 par l’UE et ses États membres, ce qui en fait les principaux donateurs sur le continent
  • 32 milliards d’euros ont été investis en Afrique en 2015 par des entreprises de l’UE, ce qui représente près d’un tiers de l’ensemble des investissements étrangers directs en Afrique
  • 3,35 milliards d’euros sont alloués au Fonds européen pour le développement durable, ce qui devrait permettre de générer jusqu’à 44 milliards d’euros d’investissements
  • 7 missions civiles et militaires sont déployées dans toute l’Afrique
  • 1,4 milliard d’euros est consacré à des programmes éducatifs en Afrique sur la période 2014-2020

Sommet précédent

En 2014, le quatrième sommet UA-UE a réuni plus de 60 dirigeants africains et européens pour débattre de l’avenir des relations entre l’UE et l’Afrique et renforcer les liens entre les deux continents.