EGYPTE : Des dizaines de personnes tuées par un attentat à la bombe dans une mosquée

Le président Abdel Fattah al Sisi a convoqué une réunion de sécurité d’urgence et le gouvernement a déclaré trois jours de deuil.

Au moins 184 personnes sont mortes et des dizaines d’autres ont été blessées à la suite d’une bombe présumée de l’État islamique et d’une attaque par arme à feu contre une mosquée en Égypte.

Le gouvernement égyptien a déclaré trois jours de deuil suite à cette attaque de la mosquée al-Rawdah, qui a fait au moins 120 blessés, selon les médias d’Etat.

 

 

La mosquée se trouve à Bir al-Abed, dans la péninsule septentrionale du Sinaï, à environ 25 milles de la capitale provinciale d’Arish, qui a été régulièrement la cible de militants de l’EI ces dernières années.

 

 

Président Abdel Fattah al Sisi

Aucun groupe n’a encore revendiqué la responsabilité de l’attaque qui est survenue alors que les fidèles prenaient part aux prières hebdomadaires du vendredi, mais l’agence de presse officielle MENA rapporte que cela « apparaissait » avoir été menée par l’EI.

Le président Abdel Fattah al Sisi a convoqué une réunion de sécurité d’urgence.

Les responsables ont indiqué que les militants sont arrivés à la mosquée soufie dans quatre véhicules hors route avant de prendre d’assaut le bâtiment et de faire exploser une bombe et d’ouvrir le feu, des ambulances ayant ensuite été emmenées dans les hôpitaux locaux.

« Ils tiraient sur les gens alors qu’ils quittaient la mosquée »

« Ils tiraient sur les ambulances aussi. »

Les policiers ont dit que les militants avaient essayé d’empêcher les gens de s’échapper de la zone en faisant sauter des voitures et en laissant les épaves en feu bloquer les routes.

L’aéroport international du Caire a immédiatement renforcé la sécurité après l’attaque, avec des troupes qui patrouillaient dans les halls des passagers, effectuant des perquisitions et des postes de contrôle.