Tremblement de terre en Iran et en Iraq: l’ONU prête à apporter son aide si nécessaire

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s’est déclaré « profondément attristé » par les pertes en vies humaines et les dégâts causés par le tremblement de terre qui a frappé la région frontalière de l’Iran et de l’Iraq dimanche soir.

Selon les premières informations rapportées par la presse, au moins 400 personnes sont décédées et plus de 2.500 ont été blessés en Iran dans un séisme de magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter.

« Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles endeuillées ainsi qu’aux gouvernements et aux populations de la République islamique d’Iran et de la République d’Iraq », a indiqué son porte-parole dans une déclaration de presse publiée dimanche soir. « Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a-t-il ajouté.

 

ANTONIO GUTTERES

 

Le chef de l’ONU a également salué les efforts locaux d’intervention en cours dans les deux pays. « Les Nations Unies sont prêtes à apporter leur aide si nécessaire », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général.

 

 

Le Coordonnateur résident des Nations Unies en Iran, Gary Lewis, a rencontré lundi les autorités iraniennes pour évaluer la situation de la catastrophe sismique et réfléchir aux options de soutien possible si nécessaires.

Iraq : aider les autorités locales à réagir le plus rapidement possible

En Iraq, les médias ont rapporté la mort de six personnes et plus de 500 blessés suite au tremblement de terre qui a été ressenti dans plusieurs régions du pays, y compris dans les villes de Bagdad, d’Erbil, de Sulaymaniyah, de Kirkouk et de Bassorah, a précisé lundi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU dans le pays.

 

« Notre priorité actuelle est d’aider les autorités locales à réagir le plus rapidement possible », a déclaré la Coordinatrice humanitaire pour l’Iraq, Lise Grande, dans un communiqué publié lundi.

 Une équipe d’évaluation vient d’arriver à Darbandikhan, l’une des zones les plus touchées par ce séisme, a précisé la Coordinatrice humanitaire, qui a également indiqué avoir reçu une demande du gouvernement iraquien pour l’envoi d’une équipe des Nations Unies « hautement spécialisée qui aidera à évaluer les conditions et à coordonner la réponse ».

Lundi matin, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a envoyé une équipe d’intervention immédiate et deux ambulances à l’hôpital de Sulaymaniyah, établissement médical principal de la région, ainsi que des kits de traumatologie et de chirurgie, a ajouté Mme Grande.« La clé est d’agir rapidement afin que nous puissions aider à prévenir toute nouvelle perte de vies ».