PÉTROLE EN ARCTIQUE : La sénatrice Lisa Murkowski dévoile les détails du forage Arctic Refuge

La sénatrice Lisa Murkowski a présenté mercredi une mesure législative visant à ouvrir une partie de l’Arctic National Wildlife Refuge, au forage pétrolier.

 

Si elle est approuvée par le Comité sénatorial de l’énergie, qu’elle préside, la disposition relative au refuge, fera partie du projet de loi de réconciliation du budget du Sénat, avec les réductions d’impôts républicaines.

 

La partie de Murkowski du projet de loi lèverait l’interdiction de forer dans la zone dite 1002, le long de la plaine côtière du refore. Il diviserait les revenus 50-50 entre l’État et le gouvernement fédéral.

 Le pacte de l’Etat de l’Alaska appelle à une scission de 90 à 10, en faveur de l’Etat, mais le gouverneur Bill Walker a déclaré la semaine dernière, qu’il est d’accord avec une répartition égale si cela conduit au développement recherché depuis longtemps dans le refuge.

 

Dans une déclaration écrite, Mme Murkowski a déclaré que le Bureau du budget du Congrès a conclu que la loi permettrait de recueillir 1,092 milliards de dollars sur 10 ans, ce qui était une exigence dans le cadre du plan budgétaire du Congrès adopté.

 

 

Au-delà de la fenêtre budgétaire de 10 ans, M. Murkowski a déclaré que l’ouverture de l’ANWR permettrait d’obtenir «des dizaines, voire des centaines de milliards de dollars au cours des prochaines décennies».

Murkowski prévoit de débattre de la mesure dans son comité mercredi prochain. La plupart des démocrates du panel s’opposent ardemment au forage dans le refuge. Un seul démocrate au comité, le sénateur Joe Manchin de Virginie-Occidentale, est en faveur du forage ANWR. Pourtant, il y a peu de doute que Mme Murkowski ait les votes pour faire avancer la mesure au Sénat.