Des jeunes poursuivent l’Etat, exigeant des mesures contre le changement climatique

Les jeunes Alaskiens poursuivent l’Etat, exigeant des mesures contre le changement climatique . Seize jeunes Alaskiens poursuivent l’Etat, demandant à l’administration du gouverneur Bill Walker de prendre des mesures contre le changement climatique.

C‘est la deuxième action judiciaire de ce genre au cours des six dernières années. En 2014, la Cour suprême de l’Alaska a  rejeté une action similaire , intentée par six jeunes demandant à l’État de réduire les émissions de carbone, entre autres recommandations. 

Les juges ont alors décidé qu’il n’appartient pas aux tribunaux d’établir une politique climatique et que ces décisions doivent être prises par le biais du processus politique, par la Législature et le gouverneur.

Le nouveau procès dit, essentiellement, que l’état a fait son choix, et en encourageant le développement pétrolier et en permettant des projets qui émettent des gaz à effet de serre, l’Alaska est activement en train d’aggraver le changement climatique.

 

Installation pétrolière

 

Les plaignants soutiennent que cela viole leurs droits constitutionnels à, entre autres, «un système climatique stable qui soutient la vie humaine et la liberté».

Le procès soutient qu’il est temps pour les tribunaux d’intervenir.

Andrew Welle est l’un des avocats représentant les jeunes plaignants. a dit qu’ils veulent que l’état produise un plan pour réduire des émissions de carbone, y compris des industries principales de l’état.

« Il doit y avoir un moyen pour l’Alaska de faire face à l’urgence qui est aggravée par son gouvernement », a déclaré Welle. « Si cela se traduit par des réductions d’extraction de pétrole et de gaz, cela pourrait être une composante du plan. »

 

Pipeline

 

Welle travaille pour Our Children’s Trust, un organisme à but non lucratif basé en Oregon qui a déposé des poursuites similaires au nom de jeunes plaignants dans les États du pays et dans les tribunaux fédéraux. Our Children’s Trust a également soutenu le procès précédent en Alaska.

La plainte,  Sinnok et autres contre État d’Alaska , porte le nom du demandeur principal Esau Sinnok, 19 ans, originaire de la communauté de Shishmaref, sur la côte de la mer des Tchouktches. Shishmaref a voté pour déménager en raison de l’érosion rapide due en partie à la perte de glace de mer.

 

 

 Le procès soutient que le changement climatique menace «l’existence même» du «village natal et de la culture autochtone» de Sinnok.

Seb Kurland, un lycéen de Juneau, est un autre plaignant. Kurland, 18 ans, a déclaré que les jeunes Alaskiens ont un intérêt particulier dans la façon dont l’Etat gère le changement climatique.

 

« Je pense que beaucoup de jeunes en Alaska sont très conscients de cette question », a déclaré Kurland. « Nous sommes à l’avant-plan, nous voyons les impacts de première main, nous voyons comment ils modifient le monde qui nous entoure. »

 

ALASKA

 

Kurland était l’un des 19 adolescents du groupe de défense de la jeunesse Alaska Youth for Environmental Action qui a déposé une pétition auprès du ministère de la Conservation de l’environnement plus tôt cet automne, demandant à l’État de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 L’État a nié cette requête , arguant que la demande posait «des conséquences importantes pour l’emploi et le développement des ressources».

 

 

Mais l’administration Walker a promis qu’une sorte de plan climatique est en préparation.

On ne sait pas encore ce que ce plan comprendra, ni quand il sera publié.