Un homme prétend venir du futur ! Rien de plus…

Toute l’AMERIQUE en parle. C’est un des scénarios les plus classiques de la science-fiction. Un homme revient dans une époque contemporaine pour prévenir de l’arrivée imminente d’une catastrophe.

Cela rappelle le film Terminator,  avec Madame Connors,  Mais cette fois-ci, c’est la réalité !

 

POLICE STATION CASPER

 

C’est ce que prétend un homme arrêté par la police pour ébriété sur la voie publique. L’homme a affirmé venir de l’année 2048 et avoir pu voyager dans le temps parce que des aliens l’auraient gavé d’alcool.

 

 

 

Il a ensuite dit qu’il aurait dû voyager en 2018, mais suite à un incident que l’on ignore, il s’est retrouvé en 2017.

Bryant Johnson c’est son nom, a émis un grave avertissement à la police de Casper  dans le wyoming, lundi dernier  après que les officiers ont été appelés à propos de l’homme et de son message hors-norme, selon un rapport d’arrestation .

 

CASPER

 

Johnson, qui, selon la police, sentait l’alcool a parlé avec un discours légèrement détendu, aurait déclaré aux officiers que «les étrangers arrivaient l’année prochaine et nous devions nous assurer de partir aussi vite que possible».

Selon le rapport, il n’a pas spécifié une date ou une heure exacte pour ça.

Il a refusé de parler avec des infirmières ou des médecins et a insisté sur le fait de rencontrer le «président» de la ville, a indiqué la police.

 

 

Johnson a informé les officiers qu’il pouvait parcourir le temps parce que les étrangers remplissaient son corps d’alcool. Il a également affirmé qu’il se tenait sur un « bloc géant » qui l’a ensuite transporté vers l’an 2017,bien qu’il ait dit qu’il devait être envoyé à l’année 2018.

Il a déclaré que  la seule façon dont les étrangers pouvaient le faire voyager dans le temps, était de remplir son corps d’alcool et le faire se tenir sur un bloc géant.

 

CASPER CITY

 

Johnson avait une teneur en alcool dans le sang (BAC) de 0,136. Il était tellement préoccupé par sa mission de sauver l‘humanité, qu’il a demandé à parler au «président de la ville».

Des choses étranges ont été menées dans l’état le plus peuplé d’Amérique. Il y a quelques semaines seulement, dans le comté de Crook, au Wyoming à 200 milles de Casper, le premier rendez-vous annuel de l’ OVNI de la Devils Tower a eu lieu.

 

The devil tower

 

 Devils Tower, bien sûr, est la formation rocheuse au centre du classique extraterrestre 1977 de Steven Spielberg Close Encounters of the Third Kind , qui fêtera ses 40 ans en novembre.

 Le festival a comporté un défilé, une tenue de costume et une ardoise de locuteurs qui comprenaient des enquêteurs OVNIS, des personnes qui prétendent avoir été enlevés et d’autres qui ont étudié la possibilité de la vie extraterrestre.

 

Cette affaire suscite la curiosité et l’interrogation. Il va de soi que de nombreuses personnes vont s’y pencher, en espérant que l’homme n’ait pas menti, mais là, c’est autre chose…