Ouragan MARIA : que s’est il passé en Guadeloupe ? ( la dernière vidéo )

Pour des raisons climatiques et en particulier, résultant des nombreuses dégradations causées par l’ouragan Maria dans les antilles Francaise, Mediapress24, n’a pas été en mesure de diffuser les informations quotidiennes, et nous le regrettons. Nos locaux ont été particulièrement touchés, mais fort heureusement sans gravité.

Les installations en Guadeloupe étant en partie détruites, la majorité des communications internet et téléphone ne sont plus accessibles au public. La plupart des magasins d’alimentation sont fermés et les plus courageux ( car il y en a quand même), ont permis aux usagers de pouvoir quand même s’alimenter.

 Les patrouilles de Gendarmerie sont constantes, afin d’assurer la meilleure sécurité possible. Comme vous pouvez l’imaginer les services de secours sont déjà prit d’assaut.

Comme sur ces images du cyclone, la population fait face a des inondations et le vent est encore très fort surtout à l’approche du littoral. La nuit du 18 au 19 septembre  a été longue, car c’est précisément vers trois heures du matin, que l’ouragan frappait au plus fort.

Des objets de toutes sortes étaient projetés sur les murs des habitations, des voitures  se trouvent déjà sous les eaux et de nombreux câbles téléphoniques jonchent le sol.

Les cloches des lampadaires des villes pour l’éclairage public ont été littéralement arrachées et propulsées sur la chaussée par la force du vent.

Sur les plages de nombreux arbres de toutes sortes et en particulier des cocotiers n’ont pas résisté à la force de Maria qui rappelons  le est passée, pour sa vitesse de déplacement, à 12 km/h sur l’archipel ce qui lui a laissé le temps de bien mouliner sur son chemin, un peu comme Luis à St Martin en 95. Depuis elle a repris sa vitesse normale de 26 km/h.

L’ouragan remonte et se dirige maintenant vers Porto Rico et la République Dominicaine, où si tout se passe comme l’informe les services de météo, il frôlerait les côtes nord de l’île .

Concernant la mer, nous avons pu constater que dans les zones côtières les vagues ne dépassaient pas les 2 mètres, comme on peut voir sur la vidéo. La guadeloupe est le point de départ principal des transports concernant l’aide de St Martin  et St Barth, où aux dernières nouvelles des rapatriés étaient encore en attente d’hébergement à l’aéroport de Pôle Caraïbe.

Rappelons que la solidarité des Guadeloupéens pour les Saint Martinois a été sans faille. Il n’ont pas hésité à mettre à l’eau leurs saintoises ( bateau de pêche) pour aller au plus vite porter secours aux rescapés des îles du nord, en leur apportant de l’eau et en les rapriant vers la Guadeloupe, afin qu’ils soient en sécurité.

 

Maria va donc compliquer la situation en mettant entre parenthèse l’aide apportée aux îles du nord, mais qui reprendra dès que les conditions météo seront plus propices. Cela ne devrait pas tarder, car à l’heure où nous écrivons ces lignes, le vent commence un peu à faiblir  mais la pluie continue de tomber.

Mediapress24 tient à s’excuser de la gêne causée par l’ouragan Maria et fera en sorte de diffuser dès que possible ses informations.

De nombreuses infrastructures ont été touchées et la population en Guadeloupe est restée confinée jusqu’à la fin de l’alerte. Nous vous tiendrons informé de la suite des événements sur l’Archipel des petites Antilles.