SFR RÉCUPÈRE 460 MILLIONS D’EUROS SUR SES ABONNES

L’opérateur SFR avait suscité la polémique cet été en imposant une nouvelle option payante dans ses forfaits mobile et box. L’opération se révélerait très profitable.

 

 

Vous faites peut-être partie des abonnés touchés : fin juillet, SFR a discrètement augmenté ses forfaits internet de 5 euros pour justifier l’ajout de la chaîne de cinéma et de séries Altice Studio, lancée le 22 août.

 

 

Les abonnements mobile ont également été augmentés, cette fois-ci de “2 à 3 euros” selon les usagers, là aussi pour l’ajout de nouvelles chaînes (mais pas Altice Studio).

Ce tour de passe-passe rapporterait, selon la lettre professionnelle Satellifax, spécialisée dans l’audiovisuel, au moins 460 millions d’euros par an à SFR.

 

 

 

On y ajoute 11 millions d’abonnés mobile facturés en moyenne 2,5 euros de plus par mois, soit 30 euros par an, qui font 330 millions d’euros. Soit en tout une augmentation du chiffre d’affaires de 690 millions d’euros.

 

 

 

Si l’on enlève la TVA à 10% sur les services de radiodiffusion audiovisuelle, la petite technique rapporte 627 millions d’euros à SFR.

Satellifax souligne qu’un maximum de 20% de clients auront fait les démarches pour refuser ces options. Un ratio très pessimiste quand on sait que de la plupart des abonnés ne regardent pas leur facture.

 

 

 

On arrive alors à des recettes de 502 millions d’euros. Un bilan très généreux, quand on pointe le budget annuel d’Altice Studio : 160 millions d’euros.

Pour ceux qui trouveraient la méthode de SFR trop agressive, le Code de la consommation autorise les clients à résilier leur abonnement sur-le-champ sans frais et dans un délai de quatre mois après l’entrée en vigueur de la modification.

source: capital