Les Seychelles, destination paradisiaque et écologique

Tout droit sorties d’un film sur Robinson Crusoé, les 115 îles des Seychelles recouvrent 454 km2 d’eau turquoise.

Situé sous l’Equateur, ce pays de 87 000 habitants est rempli de forêts et de réserves naturelles.

 

 

Plages quasi désertes, température de 28 degrés en moyenne et mer chaude sont, entre autres, des éléments qui attirent les touristes dans cet archipel.

 

 

 

Cependant, les Seychelles ne sont pas pour autant un simple paradis sur terre. Le pays tient à préserver ses richesses naturelles. 47 % sont des zones protégées et les éco-lodges ont vu le jour avant la grande mode écolo.

L’archipel prône l’eco-tourisme, en alliant le luxe à la protection de la nature, comme en témoigne « l’île hôtel », sur laquelle un seul hôtel 5 étoiles a été construit.

 

 

« Notre pays a plusieurs atouts, les bancs de sables blanc et les atolls. Afin de préserver notre trésor, nous avons opté pour un tourisme régulé », explique Bernadette Willemin, directrice de l’Office de Tourisme.

Ainsi, deux sites sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO :

 

l’atoll d’Aldabra

 

l’atoll d’Aldabra, où on peut admirer la tortue géante et d’autres espèces animales incroyables, et la réserve naturelle de la vallée de Mai, dans l’île de Praslin, unique endroit où vit le perroquet noir à l’ombre des palmiers qui produisent le « coco de mer ».