MALTE : Patrijotti Maltin accuse le gouvernement Maltais de  » racisme inverse « 

Le mouvement de droite Patrijotti Maltin a accusé le gouvernement de «racisme inverse» contre le groupe identitaire Defend Europe, qui s’est engagé dans ce qu’il a décrit comme une mission de défense de l’Europe des migrants qui traversent la méditerranée à partir de la Libye.

Le MPM, ce matin, a navigué à environ 15 milles de la côte de Malte pour apporter des fournitures à l’équipage du C-Star, un navire a affrété le groupe,après avoir refusé l’entrée à Malte par les autorités locales plus tôt cette semaine, rapporte le Maltatoday.

 

 

Norman Saliba

Les approvisionnements ont été recueillis par le MPM après une campagne de médias sociaux, où il a exhorté les partisans à faire don de nourriture, d’eau, de cigarettes et d’autres fournitures aux européens. Le secrétaire général du parti, Norman Saliba, a déclaré que beaucoup de personnes avaient répondu à l’appel du parti, y compris des membres et des politiciens du Parti travailliste et des partis nationalistes.

 

 

Joseph Muscat

Dimanche, le Premier ministre Joseph Muscat a déclaré que le gouvernement avait refusé l’entrée du navire parce qu’il n’y avait pas de place pour les extrémistes à Malte, un déménagement soutenu par le Parti nationaliste, ainsi qu’un certain nombre d’ONG de défense des droits de l’homme.

 

 

« Nous n’avions pas le choix, il n’est pas humain d’autoriser 17 personnes sur un navire au milieu de l’océan sans approvisionnement », a déclaré le secrétaire général du MPM, Normal Saliba.

Note de la rédaction : Ce qui revient à dire que le premier ministre, apporte son aide mais à condition de partager ses opinions politiques

Saliba a déclaré que le MPM était obligé d’entreprendre une «mission humanitaire dangereuse» et de risquer sa vie parce que les autorités avaient décidé d’abandonner un groupe de jeunes européens dans les eaux internationales.

« Nous aimons nous vanter de notre hospitalité et de notre tolérance, mais nous choisissons avec qui nous voulons être tolérants », a-t-il déclaré. « Nous commettons un racisme inverse. Tout simplement parce qu’ils ne sont pas d’accord avec l’ordre du jour du gouvernement, nous leur refusons des droits fondamentaux comme l’aide, la nourriture, l’eau et l’abri « .

Saliba a insisté pour que, en raison de la mer agitée, le transfert de fournitures au navire s’est avéré plus dangereux que prévu. « Si quelqu’un s’était blessé, il aurait eu du sang sur les mains de Joseph Muscat », a-t-il déclaré.

 

leader du MPM, Henry Battistino

Le leader du MPM, Henry Battistino, a déclaré qu’il était inacceptable que les membres de Defend Europe soient appelés racistes.

« Ils sont éduqués,les jeunes hommes avec leurs propres idées », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il était inacceptable que quelqu’un soit qualifié de raciste, à moins d’avoir été officiellement accusé de racisme.

 

Il a souligné que tous ces «enfants européens» avaient demandé  la permission de venir à Malte afin d’attraper un vol pour rentrer à la maison.

Selon Battistino, le groupe avait été injustement représenté comme raciste et «personne n’avait mentionné leur énoncé de mission, ce qui a précisé que s’ils rencontrent des personnes qui ont besoin d’aide, illégal ou non, ils les aideraient et les sauveraient alors».

« Ce qui m’a le plus dérangé, c’est que ces personnes se sont vu refuser l’eau. Vous ne nieriez pas l’eau à un animal « , a-t-il déclaré, questionnant pourquoi » une telle haine était nécessaire « .

 

 

 

 

« Nous n’avons même pas nier l’eau de Napoléon et il venait nous attaquer, et encore moins ces personnes, qui défendent l’Europe. L’Europe, comme ils le voient. « 

Battistino a déclaré que les trafiquants d’êtres humains s’entendaient avec des ONG de défense des droits de l’homme pour amener les migrants en Europe, en insistant sur le fait que les navires d’ONG étaient entrés dans les eaux libyennes et s’étaient rapprochés à 3 milles du rivage et étaient en communication constante avec les trafiquants via des téléphones satellites.

Il a déclaré que «le nombre d’ONG a explosé de 3 à plus de 66 », même si le «Premier ministre a déclaré qu’il n’y avait plus de bateaux».

En fin de compte, il a déclaré que le C-Star avait été privé d’une entrée à Malte simplement parce qu’il avait exposé la «manière de procéder» des ONG humanitaires et que des groupes comme Defend Europe et le MPM «sensibilisaient» les citoyens à ce qui se passait.

Il est évident que cela ne peut pas plaire à tout le monde.