EUNAVFOR MED opération Sophia, mais c’est quoi au juste ?

De nombreuses opérations se passent en méditerranée centrale et parmi elles l’opération sofia qui consiste à mettre de l’ordre dans une zone qui en a bien besoin.
Démanteler les réseaux d’immigration clandestine et de traite des êtres humains
– EUNAVFOR MED opération Sophia
Menée par la force navale de l’UE en Méditerranée, l’opération Sophia
a été lancée le 22 juin 2015 à la suite d’une décision du Conseil européen, afin de lutter de toute urgence contre les passeurs et les trafiquants d’êtres humains en Méditerranée centrale.
 Cette opération vise à participer aux efforts plus larges de l’UE pour démanteler le modèle économique des réseaux criminels en Méditerranée centrale et empêcher de nouvelles pertes de vies humaines en mer.
 Et les ressources utilisés ou soupçonnés d’être utilisés par des passeurs ou des trafiquants d’êtres humains.
Elle comporte quatre phases.
La première phase, qui est achevée, a consisté à déployer des forces afin d’obtenir une
compréhension globale des activités et des méthodes de contrebande. L’opération se trouve actuellement dans sa deuxième phase, qui prévoit l’arraisonnement, la fouille, la saisie et le déroutement des navires et embarcations utilisés en haute mer par les passeurs, dans les conditions prévues par le droit international applicable.
Les phases suivantes, qui seront subordonnées au cadre juridique nécessaire établi par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, consisteront à prendre, sur le territoire des États côtiers, des mesures opérationnelles contre les navires, les embarcations et les ressources connexes soupçonnés d’être utilisés pour la traite des être humains ou le trafic illicite de migrants.
Toutes les activités entreprises dans le cadre de l’opération Sophia suivent et respectent pleinement le droit international, dont les droits de l’homme, le droit humanitaire, le droit des réfugiés et le principe de non-refoulement.