A la place d’incinérer ou d’enterrer, ils transforment l’être cher en bijoux

Impressionnant ! Quand un être cher perd la vie, on se retrouve face à deux options : l’enterrement ou l’incinération. Mais certains ont décidé d’aller plus loin et de faire autre chose.

 

 

 

 

 

En 2003 est apparue l’idée d’isoler le carbone des cendres humaines contenues dans les urnes pour en créer un diamant souvenir. La fabrication de diamants synthétiques à partir de carbone industriel est possible depuis les années 1960

Grâce à la compagnie suisse Algordanza, http://www.algordanza.com/fr/ les cendres d’un proche peuvent être transformées en bijou. En pierre précieuse, plus exactement.

 

 

 

 

 

Les ateliers Algordanza basés en Suisse connaissent un succès phénoménal à l’international grâce à ce procédé unique qui permet de garder un être cher près de soi en permanence et d’une manière… plutôt unique en son genre.

 

 

 

Il faut en effet 500 grammes de cendres pour réaliser une pierre…

 

 

 

Sachant que les cendres d’un corps humain incinéré pèsent au total entre 2 et 3 kilos, il est possible de réaliser plusieurs pierres.

 

 

Patrick Baudry, un professeur à l’université de sociologie de Bordeaux parle de ce procédé : «Ici, on cherche au contraire à retenir la personne ad aeternam parmi les vivants, à se raccrocher à lui en le matérialisant sous la forme d’un support physique.»

Chaque année, la société a entre 800 et 900 clients de 23 pays différents.

 

 

 

 

 

 

Ces diamants très particuliers ont cependant un prix… Il vous en coûterait pas loin de 5000 euros pour la création d’un diamant à partir des cendres d’un être aimé.

 

Yvonne, une dame allemande ayant perdu son fils de 14 ans raconte après avoir fait monter un de ces diamants sur une bague : «Mon fils est désormais de retour à la maison, là où il appartient. Je l’ai en permanence auprès de moi.»

L’entreprise Suisse propose plusieurs type de diamants, comme ci-dessous.

Une initiative plutôt impressionnante car il y aura ceux qui sont pour et les autres. Mais quoi qu’on en pense,cela ne va pas laisser indifférentes les personnes concernées.

 

likemag