L’Algérie et l’Union Européenne : de grands projets en vue

Sous le signe de la reprise sur de bonnes bases des relations Algéro-Européenne, la visite du Commissaire européen en charge de la politique européenne de voisinage (PEV) est en soi une promesse pour un voisinage sain.

 

D’un côté comme de l’autre de la rive sud de la méditerranée, Alger et Bruxelles entendent dépasser certains obstacles pour se focaliser sur les véritables intérêts stratégiques des pays de cette région. L’Europe qui trouve en l’Algérie un fournisseur énergétique, viable et traditionnel,  décide d’élargir sa coopération en accompagnant la politique de diversification de l’économie nationale.

 

 

Johannes Hahn

Selon l’hôte de l’Algérie Johannes Hahn, une vingtaine de projets d’une valeur de plus de 200 millions d’euros ont été conjointement identifiés  ce qui permettra à l’UE de « soutenir l’Algérie dans ses efforts pour diversifier  son économie et améliorer le climat des affaires ».

 

 

 

Cette visite a de particulier un caractère pragmatique de nature à traduire dans les faits les priorités du partenariat UE-Algérie, adoptées en mars dernier lors du Conseil d’Association.

 

Le responsable européen n’a pas manqué aussi de souligner la qualité de ce partenariat « clé » couvrant plusieurs secteurs dont celui de l’agriculture, la pêche, l’agro-alimentaire et les énergies renouvelables.

 

Ceci, en plus de l’expertise européenne proposée aux PME-PMI algériennes et un soutien pour améliorer le climat des affaires en Algérie. Il a été annoncé lors de cette visite un nouveau projet de jumelage au cyber parc de Sidi Abdallah, qui sera financé par l’UE, portant sur le partage d’expertise dans le domaine des technologies de l‘information et le renforcement de la relation recherche scientifique-industrie. 

 

Pour Bruxelles, « le plus grand objectif est d’avoir la stabilité de notre voisinage d’Europe, et celle-ci ne peut se bâtir que sur une économie saine et stable », a déclaré à la presse le commissaire Johannes Hahn.

 

source: l’éconews