James Bond 2017 : un nouveau cru pour Greg Daniel

Le 25e volet des périples de l’espion anglais devrait être tourné en Croatie. Le maire de Dubrovnik s’y emploie.

 Le studio Sony est en repérage pour le tournage du prochain Bond et aurait dans choisit la côte croate. Le maire de Dubrovnik a tout révélé : il est dores et déjà en négociations avec la firme hollywoodienne. « Cela a toujours été mon plus grand souhait d’avoir James Bond à Dubrovnik », a-t-il déclaré. « Cette saga a toujours été ce que je préfère au cinéma, les négociations sont en cours. Nous discutons avec toutes les personnes-clés impliquées dans la franchise. »

 

Une Fiscalité attractive

À la fin du tournage de Spectre en 2015,  Daniel Greg avait juré qu’il ne jouerait plus au service de sa majesté, que le tournage l’avait dégoûté au point de vouloir se « tailler les veines » si on l’obligeait à rempiler et qu’il avait trouvé très difficile de vivre comme un nomade durant une année entière.

 

Pour Spectre, l’équipe du film avait multiplié les destinations : Autriche, Italie, Royaume uni, Mexique et Maroc.

 

Maintenant peut être la  Croatie où l’on imagine une magnifique scène de plage avec une James Bond girl, comme celle d’Ursula Andress dans Dr No (1962) ou Halle Berry dans Meurs un autre jour (2002).

 

 

 

L’idée d’un tournage dans un lieu aussi idyllique pourrait finir de convaincre Daniel Graig de reprendre son rôle. Aux dernières nouvelles, l’acteur serait prêt. Mais pour cela, le studio lui a fait une offre plutôt intéressante.

Selon The Guardian, Daniel Craig aurait refusé un premier contrat de 88 millions d’euros pour deux épisodes. Sony serait alors revenu à la charge avec une autre offre de 144 millions d’euros pour les deux prochains volets de la saga… C’est une somme !  Ce chiffre devait être suffisamment important pour décider  l’acteur, qui a récemment déclaré : « J’ai le meilleur job au monde. Je continuerai à le faire jusqu’à ce qu’on me fiche dehors. Si je devais arrêter James Bond, je le regretterais terriblement. ». C’est ce qu’on appelle un retournement de situation, c’est le moins qu’on puisse dire.

 

Garder Greg à tout prix !

 

 Les producteurs de James Bond sont tellement prêts à tout pour garder l’acteur que la Metro Goldwyn Mayer aurait pris la décision, de retarder la sortie du 25e volet des aventures de l’espion à 2018. Un changement de date qui permettra à  l’acteur de tourner dans les épisodes de la série américaine Purity pour lesquels il vient tout juste de signer.

 

Ce sera pour le comédien la cinquième fois qu’il entrera dans le costume de monsieur Bond. Rappelons qu’il a rapporté 2 milliards de dollars à la série.

 

Un remaniement certain

 

Par ailleurs, le producteur Gregg Wilson a expliqué dans une interview (via le site We Got This Covered) que le prochain Bond devrait s’éloigner de l’œuvre de Ian Fleming pour mieux s’ancrer dans la réalité : « On s’est posé la question : ‘De quoi à peur à peur notre monde aujourd’hui ?’ Nous cherchons un nouveau thème que la franchise n’a encore jamais exploité qui sera encore d’actualité dans quelques années ». Pour l’instant toutes les hypothèses sont en cours et on ignore de quoi sera fait le prochain Bond.