MEDECINE: Bientôt on pourra changer de tête

Encore une fois la science rejoint la science fiction et la médecine fait des pas de géants. L’équipe du professeur XiaoPing Ren, de l’Université chinoise de Harbin a réussi à greffer une tête de singe sur un corps d’un autre singe. L’opération pourrait être accessible aux humains dès 2017 selon Sciences et Avenir.

 La première greffe de tête humaine sur un corps humain pourrait très bien de faire,  dès 2017.

Ce scientifique chinois, qui travaille avec collaboration avec le neurochirurgien italien controversé, Sergio Canavero (surnommé Docteur Frankenstein)  a fait ses premiers essais sur des souris. Il a déclaré à nos confrères : « Nous avons maintenu en vie le singe durant 20 heures. Notre objectif était de prouver que l’on pouvait protéger le cerveau ».

Le Dr Sergio Canavero, directeur du Groupe de neuromodulation avancée de Turin, estimait déjà fin 2013 qu’une greffe de tête humaine pourrait être possible dans les deux ans à venir, soit en 2016.

En juin 2015, dans une présentation à la conférence de l’American Academy of Neurological and Orthopaedic Surgeons (AANOS) dont il était l’invité pour le discours d’ouverture, il a longuement décrit comment il comptait souder la moelle épinière, point crucial d’une telle chirurgie, citant aussi des avancées dans la recherche, surtout animale, depuis les trente dernières années.

Selon le docteur, le secret est de fabriquer une lame extrêmement fine permettant de trancher les fibres nerveuses sans les émousser. Ensuite il compte utiliser du polyéthylène glycol, une substance chimique courante, et un courant électrique pour accélérer leur rattachement. Forts de ce succès, les scientifiques disent vouloir s’attaquer aux êtres humains. Toujours selon nos confrères, des expériences sur des cadavres auraient débuté en Chine. Un Russe atteint d’une maladie dégénérative serait prêt pour l’aventure chirurgicale. Rendez-vous donc en 2017. En attendant, il convient de garder la tête froide.

Affaire à suivre…